Les lagunes du front de mer de la côte Malabar sont devenues une attraction touristique majeure au Kérala. Elles constituent un équilibre écologique riche et fragile où la flore et le climat composent un habitat idéal au développement de nombreuses espèces animales. Peuplées d’oiseaux migrateurs, elles regorgent en variétés de poissons d’eau douce et d’huîtres sauvages dont l’exploitation déploie une intense activité dans les grands lacs et le long des canaux. L’agriculture (riz et légumineuses) et l’élevage y côtoient la pêche offrant ainsi au voyageur, cabotant de villages en villages sur ce vaste réseau lacustre, un panorama privilégié sur la vie paysanne.