Les boissons ne sont pas incluses dans les prix des circuits.
Le thé (chaï) est, dans l’usage courant, bouilli, sucré, avec du lait, parfois relevé d’une note de cardamome, de poivre ou de piment rouge. La préparation du thé noir n’est pas pratique courante chez les Indiens. Il est recommandé de préciser son goût en la matière à la commande si vous le préférez sans lait (« black tea » ou « kali chaï »).

Vous trouverez presque partout des boissons gazeuses et de l’eau minérale (n’oubliez pas cependant de vérifier le cachet des bouteilles que vous vous procurez sur le marché ou sur les sites de visite). Aussi est-il très peu utile de se munir de pastilles de chlore ou d’argent pour purifier l’eau courante qu’il faut absolument éviter de boire. De même les glaçons même s’ils sont préparés à partir d’eau filtrée, ne conviennent pas à tous les organismes.

Les jus de fruits, quoique très rafraîchissants, sont souvent coupés à l’eau. Préférez-leur donc les sodas. La bière locale est bonne et légère.

Les vins et alcools d’importation demeurent à des prix prohibitifs en raison des taxes d’importation. Les hôtels et bons restaurants dotés d’une licence d’alcools tendent à se répandre. De même, la production viticole nationale en pleine croissance permet d’offrir un choix de vins indiens rouges et blancs des Etats du Maharashtra et du Karnataka. Trois ou quatre récoltants se partagent un marché en plein essor. Ils proposent des crus tout à fait convenables, moins taxés et donc plus abordables.